· 

Comprendre et soulager le syndrôme prémenstruel

Toujours dans la thématique de ce mois consacré à la féminité, je vous parle aujourd'hui de ce que beaucoup de femmes redoutent et subissent : le syndrôme prémenstruel (SPM). Je vous en parlais brièvement dans l'article précédent sur le cycle menstruel, ainsi que des nombreux symptômes qu'il pouvait engendrer.

Les symptômes du SPM

Les symptômes sont très divers, d'intensité variable selon les femmes et les âges. Il n'y a pas vraiment de règle générale en ce qui concerne le SPM. Ils ont bien entendu des conséquences sur la vie quotidienne, personnelle et professionnelle.

Les signes physiques

Parmi les signes qui témoignent physiquement du SPM, on trouve:

  • Les ballonnements: une sensation de pesanteur dans le bas-ventre. On a vu d'ailleurs récemment sur les réseaux des femmes qui prenaient des selfies de leur ventre gonflé en période prémenstruelle.
  • Le gonflement: il n'est pas rare de prendre du poids, jusqu'à 2kg parfois, ne ne plus fermer son jean, d'avoir les jambes lourdes et gonflées. Heureusement tout rentre dans l'ordre à l'arrivée des règles.
  • Les seins lourds et douloureux: ils sont sensibles et congestionnés.
  • Les troubles veineux: hémorroïdes, varices...

Les troubles organiques

La palette est large... Parmi eux:

  • Fatigue généralisée
  • Hyperactivité, agitation, irritation
  • Modification de l'appétit, souvent envie de glucides
  • Troubles digestifs: constipation, nausées, diarrhée
  • Troubles neurologiques: migraines, céphalées
  • Troubles ORL: mal de gorge, rhinites..
  • Troubles pulmonaires et cardiovasculaires: palpitations, oppression respiratoire
  • Troubles cutanés: acné, herpès, séborrhée
  • Troubles urinaires: cystites
  • Troubles gynécologiques: sécheresse vaginale, mycoses
  • Troubles musculo-squelettiques: douleurs, raideur, contractures..

Les troubles psychiques

Notre santé psychique n'est pas épargnée par les déséquilibres hormonaux...

  • Troubles de l'humeur: irritabilité, colère, nervosité
  • Baisse de libido
  • Troubles du sommeil
  • Difficultés de concentration

via santé-sur-le-net.com

Les causes du SPM

Je vous parlais ici de la cause la plus fréquemment citée: le déséquilibre hormonal entre oestrogènes et progestérone.

D'autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte et favoriser ce déséquilibre hormonal: 

  • Le trouble du métabolisme des sucres, dont le cas extrême est le diabète. Avez vous remarqué notre penchnt pour les glucides avant nos règles? Cela va induire une montée d'adrénaline qui va perturber l'action de la progestérone.
  • Le tabac
  • La carence en magnésium et vitamine B6
  • les facteurs émotionnels... bien sûr

Comment soulager le SPM naturellement

L'hygiène de vie, encore et toujours!

L'hygiène de vie, encore une fois, est primordiale.

  • Faire du sport régulièrement, qui va favoriser la production d'endorphines
  • Respirer en conscience!
  • Ne pas fumer
  • Se reposer, avoir son quota de sommeil réparateur
  • Gérer son stress quotidien
  • Adopter une alimentation équilibrée riche en vitamines et retrouver un poids de forme

 

Simple, basique.. et valable pour la santé en général!

Gestion du stress en immersion dans un champ de lavande :) (photo via Unsplash)


En ce qui concerne mon expérience personnelle: Sous pilule ou non j'ai toujours eu des inconforts à cette période. Depuis maintenant plusieurs années que je ne suis plus sous contraception hormonale, j'ai pu ressentir mes cycles de façon beaucoup plus consciente. J'ai encore maintenant quelques symptômes, plus ou moins selon les mois. Mais j'ai réussi à éradiquer presque complètement les problèmes cutanés, qui étaient mon lot quotidien depuis l'adolescence. Ce qui m'a aidé le plus: la gestion du stress et l'alimentation équilibrée!


La complémentation en nutrithérapie

Pour s'aider, on peut, de façon temporaire, utiliser des compléments alimentaires. Mais uniquement de façon temporaire! Le but est de pouvoir être en santé sans consommer des cachets, aussi naturels soient-ils!

Les complexes de vitamines, le chrome, la vitamine D et surtout le magnésium sont des éléments majeurs, surtout si on prend la pilule.

Les aides en phyto-aromathérapie

Certaines plantes ont des propriétés qui imitent les effets des oestrogènes ou de la progestérone. Elles sont donc bien utiles pour compenser les fluctuations de ces hormones pendant la période pré-menstruelle.

 

Quelques plantes progestatives et hypo oestrogéniques:

Achillée millefeuille, Alchémille, Gattilier

 

Quelques plantes oestrogéniques:

Houblon, Sauge Sclarée, Fenouil

 

Quelques plantes régulatrices de l'humeur:

Aubépine, Escholtzia, Griffonia, Passiflore, Valériane

 

Quelques plantes drainantes:

Artichaut (foie), Bardane (peau), Romarin (foie), Mauve (intestins)

 

Quelques plantes de la circulation:

Hammamélis, Marron d'inde, Vigne rouge

 

Quelques plantes décongestionnantes:

Mélilot, Cyprès

 

En aromathérapie, on citera le meilleur antispasmodique: l'huile essentielle de basilic, qui est ma préférée, qui soulage les spasmes en quelques minutes, et qui a une action également anti déprime.

 

 

On peut aussi prendre en charge le SPM à l'aide d'autres méthodes: la réflexologie, l'auriculothérapie, les bains dérivatifs...

 

Il faut souvent essayer et observer les évolutions pour trouver le remède et le dosage qui convient. Les plantes ne sont malgré tout pas à prendre à la légère! Selon vos symptômes et leur intensité, ainsi qu'en étudiant votre mode de vie, la naturopathe va pouvoir identifier un type de SPM, et vous conseiller au mieux, car chaque femme est unique, vous le savez maintenant :)

Cette période est spéciale pour nous, alors acceptons-la. Ralentissons le rythme, n'essayons pas de forcer notre corps, accompagnons le simplement dans la douceur et le respect!

 

source: "Syndrôme prémenstruel; les solutions naturelles" Dr Bérangère Arnal

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0