Sur cette page, vous trouverez les informations importantes pour manipuler et utiliser les huiles essentielles. Bien entendu, ces informations sont non-exhaustives et il est préférable de demander l'avis de votre pharmacien ou aromatologue pour toute utilisation à but thérapeutique.

Lorsqu'on achète une huile essentielle, le flacon doit impérativement mentionner les informations suivantes:

  • Nom de l'huile essentielle (par ex. Lavande vraie ou Lavande officinale)
  • Nom Latinpar ex. lavandula + l'espèce (par ex. angustifolia) pour la Lavande vraie.
  • La partie de la plante utilisée (fleur, tige, écorce, racine...)
  • Le numéro de lot

 

Il est important de les choisir de qualité biologique.

Certaines huiles essentielles ont des effets indésirables qui sont dus aux molécules qu'elles contiennent. 

Selon les doses et le mode d'administration, certaines sont:

  • allergisantes : les agrumes
  • neurotoxiques: les Huiles essentielles à cétones, comme les menthes, l'eucalyptus globulus...
  • néphrotoxiques (toxique rénal): les conifères, le genévrier
  • hépatotoxiques (toxique pour le foie) : la famille des phénols (origan, sarriette, girofle, thym thymol)
  • dermocaustiques: les phénols, agrumes, cannelle...

Demandez conseil à votre pharmacien lorsque vous achetez une huile essentielle.

 

Quelques précautions à observer lors de l'utilisation:

  • Les personnes à terrain allergique doivent être prudents
  • Les HE ne sont pas solubles dans l'eau
  • Ne jamais utiliser une HE dans les muqueuses (nez, oreilles, zone génitale ou rectale)
  • Se laver les mains après utilisation
  • En cas de projection accidentelle d'huile essentielle dans l'oeil, utiliser de l'huile végétale pour la diluer, jamais de l'eau

Contre-indications des huiles essentielles:

  • Les femmes enceintes ou allaitantes
  • Les enfants de moins de 6 ans
  • Les personnes épileptiques
  • Les personnes âgées qui prennent de nombreux médicaments
  • Les animaux à fort odorat (comme les chats)

En règle générale on déconseille aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 30 mois d'utiliser les huiles essentielles.

Cependant aux 2e et 3e trimestres, certaines huiles essentielles peuvent être utilisées avec grande prudence, uniquement en diffusion et en massage, diluées avec une huile végétale sur les poignets (éviter le massage sur le ventre)

 

Parmi les HE interdites aux femmes enceintes, on trouve les menthes, le palmarosa, l'estragon, le basilic, le cyprès, l'hélichryse, la gaulthérie... (liste non exhaustive)

 

De manière générale, ne pas utiliser des HE en étant enceinte ou allaitante sans l'avis d'un(e) spécialiste. 

La diffusion:

Il existe différents types de diffuseurs, personnellement je recommande plutôt les diffuseurs brumisateurs, qui humidifient légèrement l'air ambiant.

  • Dans tous les cas, on choisira un diffuseur qui ne chauffe pas les huiles essentielles, qui perdraient alors leurs vertus thérapeutiques.
  • On évitera de diffuser des huiles essentielles lorsque la pièce est occupée.
  • On compte environ 15mn de diffusion 3 fois par jour.
  • Attention si vous avez des animaux, qui sont très sensibles aux odeurs.

 

Certains huiles essentielles peuvent être irritantes et ne se prêtent pas à la diffusion: c'est le cas des menthes, de l'origan, du thym thymol, le cumin, le genévrier, la cannelle (ok en mélange)...

 

L'inhalation:

On peut faire des inhalations avec des HE et de l'eau bouillante, à raison de 10 gouttes, 2 à 3x par jour, pendant 5 à 10mn. On utilise par exemple des HE qui décongestionnent le système ORL, comme les eucalyptus, le niaouli, le ravintsara...

 

La voie cutanée:

Le massage est l'une des grandes utilisations des HE, en dilution avec une huile végétale.

Il faut être vigilant sur le pourcentage de dilution:

  • 1% pour une utilisation cosmétique
  • 5% pour un massage antistress/détente
  • 10% pour un massage musculaire/articulaire
  • 20% pour application thérapeutique locale

 

On évitera l'application d'HE pure de manière générale.
En cas de sensation de brûlure due à une HE, appliquer de l'huile végétale pour la diluer. Ne pas laver à l'eau, cela ne sert à rien.

 

La voie interne (orale):

On peut ingérer les huiles essentielles, avec beaucoup de précautions:

  • Utiliser un support neutre (comprimé neutre, pain, cuillère d'huile ou de miel)
  • Ne pas dépasser 6 gouttes par jour par voie interne: attention à l'effet cumulatif si vous utilisez beaucoup d'HE en cuisine.
  • Etre très prudent avec la voie orale. Certaines HE peuvent être prises avec parcimonie, d'autres ne se prennent pas par voie interne (gaulthérie par exemple).
  • Si vous ingérez plus de 5ml par voie orale (1 cuillère à café), avalez plusieurs cuillerées d'huile végétale et contactez le centre antipoison!

 

En cuisine:

Pour préparer une huile aromatisée: 20 gouttes de basilic, origan, thym... pour 500ml d'huile
Dans une pâte à gâteau: 2 à 5 gouttes maximum

 

Bains:

On peut intégrer des HE à son bain, à raison de 10 gouttes pour un bain de 100l. Il faut impérativement disperser l'huile essentielle dans une base (type Solubol) ou dans 2 cuillères à soupe de lait en poudre, les HE n'étant pas solubles dans l'eau.

On peut aussi mettre 3 gouttes d'HE dans sa dose de shampooing ou de gel douche

On considère qu'en moyenne, la densité d'une huile essentielle est de 0,9g pour 1ml.
Sur cette base, on peut calculer les équivalences:

1ml = environ 30 gouttes

1 cuillère à café = 5ml = 150 gouttes

 

Si on souhaite diluer une huile essentielle dans une huile végétale à 15%, on effectuera le calcul suivant:

Pour un flacon de 10ml par exemple, on mettra 45 gouttes d'huile essentielle et on complètera avec l'huile végétale: 10x(15/100)x30 = 45

 


Ceci constitue un résumé des recommandations usuelles et ne

remplace pas un conseil personnalisé délivré par un professionnel.