· 

Comment éviter les 10 pires additifs alimentaires

La nourriture, on le sait, devient de plus en plus industrielle. Les multiples transformations que les aliments subissent leur enlèvent leurs nutriments et leurs vitamines. C'est une des raisons pour lesquelles les carences se multiplient et les maladies se développent. Les aliments sont notre carburant, et s'il est de mauvaise qualité, nous ne pouvons pas être en bonne santé!

Pour répondre à cette uniformisation des aliments et des saveurs, l'industrie agro-alimentaire a recours a des additifs, souvent chimiques, qui sont ajoutés aux préparations. On compte parmi eux les colorants (E100), les conservateurs (E200), les antioxydants (E300), les agents de texture (E400), les acidifiants (E500),  les exhausteurs de goût (E600), les édulcorants (E900)...

Nombre d'entre eux ne sont pas dangereux, par exemple l'acide ascorbique (E300) qui est utilisé comme antioxydant.

Mais beaucoup d'autres, par effet cumulatif ou seuls, perturbent le fonctionnement de notre organisme et il vaut mieux les éviter autant que possible.

1. E213 Benzoate de calcium

Ce conservateur est produit industriellement à partir du toluène, un hydrocarbure aromatique. 

Il peut provoquer des allergies, et est également suceptible de favoriser l'hyperactivité chez les enfants.

 

On le trouve dans les olives, les fruits confits, les chewing gum, les soupes en brique, les confitures allégées, les olives, les bières sans alcool, les sauces...

2. E171 Dioxyde de titane

Ce colorant blanc sera bientôt interdit dans l'alimentation.

Des études récentes sur des rats exposés à cet additif ont montré l'apparition de lésions précancéreuses. D'autres études avancent que ce colorant aurait des effets génotoxiques.

 

On le trouve dans les bonbons, les pâtisseries, les conserves, les produits laitiers, les plats cuisinés, le dentifrice, les crèmes solaires...

3. E104 Jaune de quinoléine

Ce colorant jaune est issu de l'industrie pétrochimique (goudrons)

Des études ont montré qu'il contient un agent mutagène potentiellement cancérigène. Il serait également génotoxique comme son collègue le  E171. 

L'hyperactivité qu'il peut engendrer est avérée et la mention " Peut avoir des effets indésirables sur l'activité et l'attention chez les enfants" est obligatoire sur l'emballage des produits en contenant depuis 2009. 

Cette mention est aussi obligatoire pour le E102, E110, E122, E124 et E129.

 

On le trouve dans les sodas, confiseries, confitures, boissons alcoolisées, glaces, mais aussi dans nombre de cosmétiques: parfums, produits capillaires, maquillage.

via dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance.over-blog.com

4. E124 Rouge cochenille

Le E124 est un colorant rouge dérivé de la pétrochimie. On trouve ce colorant également sous forme de laque d'aluminium (E173), comme beaucoup de colorants de la même famille chimique.

Des études ont montré des dommages sur l'ADN de rats exposés. ainsi qu'un lien avéré avec l'hyperactivité.
Il est potentiellement neurotoxique et cancérigène.

Il remplace souvent le E120, colorant rouge extrait de l'insecte cochenille, pour une question de moindre coût.

 

On le trouve dans les pâtisseries, fruits au sirop, chorizo, bonbons, oeufs de poisson rouges, yaourts, confitures

5. E249-250-251 les nitrites

Ces conservateurs sont employés principalement dans les charcuteries. Les nitrites réagissent avec les acides aminés issus des protéines lors de la digestion, et forment des composés potentiellement cancérigènes, les nitrosamines.

Les nitrosamines seraient impliqués lors des cancers du côlon en particulier.

Ils sont en attente d'une éventuelle interdiction au regard de leur toxicité.

 

On le trouve dans les chacuteries, jambon (donne la couleur rosée).

6. E621 le glutamate de sodium

On le trouve sous les noms de GMS, glutamate de sodium, extrait de levure, levure autolysée, isolat de protéine, extrait de soja. 

Ces différentes appellations induisent le consommateur en erreur et c'est pour cette raison que le décryptage des étiquettes est si hermétique. C'est un exhausteur de goût, qui donne aux aliments une saveur "umami" qui fait saliver et par le fait dérégule la sensation de faim.

L'acide glutamique est un acide aminé non essentiel et le neuromédiateur excitateur du système nerveux. Il est naturellement présent dans beaucoup d'aliments, comme les tomates ou les algues, mais lié à d'autres acides aminés. La forme de synthèse ajoutée par l'industrie ne réagit pas du tout de la même façon dans notre organisme.

On comprend mieux alors pourquoi les dérivés de l'acide glutamique de synthèse ( de E620 àE625) sont controversés et auraient un role de perturbateur hormonal et neurotoxique. On le soupçonne de jouer un rôle dans certaines maladies dégénératives comme Alzheimer, Parkinson, le sclérose en plaques.

A éviter au maximum, particulièrement chez les enfants, il est d'ailleurs interdit dans l'alimentation infantile.

 

On le trouve dans les biscuits apéritifs, les chips, la soupe instantanée, les bouillons cubes... Seul le glutamate peut donner un goût acceptable à ces aliments ultra transformés sans saveur.

Miam!

via les-additifs-alimentaires.com

7. E320 le BHA

De son petit nom le butylhydroxyanisol, il est, comme de nombreux additifs, issu de la pétrochimie. Celui ci est un antioxydant qui empêche les graisses de rancir et les arômes de s'altérer. Il est malheureusement très utilisé.

Il est classé cancérigène par le Centre International de Recherche contre le Cancer, ainsi que perturbateur endocrinien.

Il inquiète également au niveau environnemental, en raison de sa toxicité sur les organismes aquatiques.

 

On le trouve dans les pains industriels, les céréales de petit déjeuner, les barres de céréales, les soupes, les viandes, il entre dans la composition des arômes et d'autres additifs. On le trouve aussi dans certains compléments alimentaires, des produits pharmaceutiques et des cosmétiques.

8. E407 Carraghénanes

Cet agent de texture est produit à base de molécules provenant de diverses algues rouges. Cet additif est utilisé comme gélifiant, agent d'enrobage, épaississant, émulsifiant.

Ces polysaccharides en se dégradant, sont classées potentiels cancérigènes, et auraient une influence sur le système immunitaire et le processus de digestion (absorption des minéraux, ulcères..)

 

On le trouve dans les crèmes pasteurisées, confitures et gelées, certains lait infantiles ( à dose limitée).

9. E338 Acide phosphorique

Principalement utilisé comme anti-oxydant.

Sa consommation pourrait augmenter le taux de phosphate dans les vaisseaux sanguins, et avoir une incidence sur les maladies cardiovasculaires et rénales.
Les dosages à risque sont encore peu connus.

 

On le trouve dans les céréales de petit déjeuner, les biscuits apéritifs, les farines, le pain industriel, les crustacés surgelés, le lait.

10. E432 Polysorbate 20

Ces additifs de synthèse sont fabriqués à partir du sorbitol (E420), lui même synthétisé à partir d'amidon de maïs, éventuellement transgénique, et d'acides gras issus d'huiles végétales mais aussi potentiellement animales.

Tous les polysorbates sont reportés cancérigènes possibles et contiennent des résidus toxiques provenant de leur fabrication.

Ils auraient également une influence sur la perméabilité de l'intestin et la flore intestinale, et par conséquent les maladies inflammatoires.

 

On le trouve dans les condiments, assaisonnements, cosmétiques, les produits laitiers aromatisés, le lait de coco, les potages, les glaces...

 

Quelques conseils pour éviter de s'exposer aux additifs alimentaires

  • Privilégier les aliments bruts et frais! Cuisiner n'a pas à être long ou compliqué
  • Fuir les aliments avec une liste d'ingrédients longue comme le bras!
  • Privilégier le bio, qui n'autorise que 48 additifs
  • Lire la composition et ne pas se fier aux mentions "sans colorants ni conservateurs" écrits en gros!
  • Utiliser une appli de type Yuka (mais en restant vigilant!)

Apprendre à décrypter les étiquettes

Bien manger, simplement et sainement, n'est pas forcément évident pour tout le monde. Nos habitudes alimentaires sont ancrées: elles nous ont été transmises par la façon dont nos parents cuisinaient (ou pas!), notre mode de vie.

 

J'ai créé une prestation sur mesure pour les personnes qui souhaitent rééquilibrer leur alimentation, sans se priver, et créer de nouvelles habitudes saines pour eux-mêmes et leur famille.

 

Le programme Rééquilibrage Alimentaire est pour vous si:

  • Vous souhaitez retrouver un poids de forme sans faire de régime
  • Vous souhaitez instaurer de nouvelles habitudes saines
  • Vous ne parvenez pas à choisir les bons aliments pour vous
  • Vous voulez retrouver énergie et vitalité

Dans le cadre de ce programme, je vous propose un suivi de 4 mois, comprenant des consultations, un programme alimentaire personnalisé, des idées de recettes, et un coaching à domicile pour vous guider dans la jungle des étiquettes!

Je vous invite à consulter la page dédiée à ce programme en cliquant sur le bouton ci dessous!

Sources:

Quechoisir.com

additifs-alimentaires.net

Additifs alimentaires, danger (Corinne Gouget)

Écrire commentaire

Commentaires: 0