· 

Combattre les allergies saisonnières

 

Le printemps est de retour, et pour certains, le cauchemar commence!

Il serait tellement dommage de gâcher cette jolie période de renouveau, où le moral remonte, les arbres verdissent... et le pollen vole.

Les allergies saisonnières, malgré tout, ne sont pas une fatalité, elles peuvent être minimisées si on s'y prend à temps!

Le mécanisme de l'allergie

L'allergie est une réaction du système immunitaire. Lors du premier contact avec un allergène, le système immunitaire va produire des anticorps IgE qui vont garder en mémoire cet allergène. Lors des contacts suivants, le corps va reconnaître cette substance comme un agent agresseur: ici les pollens graminées... Il va déclencher une réaction de défense en sécrétant de l'histamine.

L'histamine va entraîner une réaction inflammatoire.

 

Il faut savoir que toute réaction inflammatoire est une tentative de notre corps pour se défendre contre des substances considérées comme agressives: bactéries, virus, allergènes...Dans le cas de l'allergie, cela traduit un dysfonctionnement du système immunitaire, qui considère des substances innoffensives commes des agents pathogènes.

Dans le cas de la rhinite allergigue, les symptômes ressentis, comme le gonflement des muqueuses nasales, le mucus, les éternuements, la toux, le larmoiement... sont des mécanismes que le corps emploie pour se débarrasser des intrus.

 

Quelles sont les causes des allergies?

Le nombre de personnes allergiques augmente sans cesse depuis des années, EN France 30% de la population aurait une allergie (source ameli.fr). De plus, les enfants de parents allergiques ont plus de risques de développer une allergie eux-mêmes, ce qui expliquerait en partie cette augmentation massive.

 

Parmi les causes possibles des allergies, on peut dénoter:

  • le réchauffement climatique qui augmente la durée de la période de pollinisation ainsi que la quantité de pollens libérés
  • l'exposition à la pollution ( particules fines, produits chimiques...)
  • la qualité de l'alimentation et ses effets sur notre système immunitaire
  • la prise de médicaments

5 gestes pour prévenir la rhinite allergique

Adopter des comportements adaptés peut simplifier et adoucir le quotidien des personnes sujettes aux allergies printanières:

  • Aérer tôt le matin et tard le soir pour éviter la prolifération de pollen dans la maison.
  • Nettoyer l'intérieur de la maison plus régulièrement en période "rouge" !
  • Se laver les cheveux le soir pour ne pas disperser les pollens sur l'oreiller et dans le lit
  • Porter des lunettes de soleil
  • Se laver le nez au sérum physiologique matin et soir.

Photo by Kelly Sikkema on Unsplash

Minimiser les réactions allergiques

le traitement allopathique consiste généralement à la prise de médicaments anti-histaminiques, qui vont bloquer chimiquement la production d'histamine, et par le fait, les symptômes seront réduits voire supprimés.
Bien qu'efficace temporairement, ce traitement ne s'attaque pas aux causes de l'allergie, qui est toujours présente et peut s'aggraver au fil du temps.

 

En naturopathie, on va essayer de restaurer autant que possible un équilibre afin que l'organisme soit moins réactif. La qualité de notre flore intestinale, par exemple, qui est un haut lieu de l'immunité, doit être parfaitement opérationnelle.

Les actions vont se diriger vers:

 

  • Un soutien du foie qui synthétise les protéines de l'inflammation et la ralentit
  • Un soutien de l'intestin et sa flore où se trouvent les cellules dus système immunitaire
  • L'importance de l'équilibre omega3/omega6, avec une alimentation anti-inflammatoire
  • Un drainage à visée anti-inflammatoire et apaisant, à l'aide de plantes telles que le cassis, l'ortie, la mauve, le plantain.
  • Un apaisement des symptômes avec par exemple l'huile essentielle d'estragon, anti allergique notoire.

 

A lire aussi: Focus Phyto le plantain

Avez-vous des allergies, et quelles sont vos techniques pour les traverser le plus confortablement possible?

Écrire commentaire

Commentaires: 0